Un passionné du produit authentique

Adrien, torréfacteur et grand passionné au parcours professionnel varié, nous explique pourquoi aujourd'hui il travaille chez Esperanza. Il nous donne son point de vue de torréfacteur sur les forces de son entreprise et également les tendances en terme de café.

Ton parcours est varié et séduisant, d’horticulteur-pépiniériste aux chocolats Villars en passant par la permaculture, pourquoi diable Esperanza?

Pour le fun! - Non sérieusement, l’aspect “fait main” me touche beaucoup, comme tu le sais. Bien que nous devons monter en performance, rien n’enlèvera le côté local avec des gars du cru, des cafés fraîchement torréfiés et de qualité. Et je pense, un bon service.

Quelles sont les forces d’Esperanza avec les yeux du torréfacteur?

Je travaille avec des personnes qui comptent sur moi. Avec Philippe, Hugo et Eugenio en production, nous faisons le meilleur dans notre travail d’équipe. Chaque cuite peut être différente par l’humidité ambiante ou la perception du jour du torréfacteur. Cela donne du sens à nos cafés, car l’artisan et son produit n’en font qu’un.

Quelles sont les tendances en terme de café, comme vois-tu les choses?

Nous observons aussi que la variété des blends et la diversité des pures origines stimulent de l’intérêt à notre communauté et fidèles clients. Nous souhaitons poursuivre dans cette voie et percevoir les attentes des marchés professionnels et privés avec une bonne agilité.

Et la suite dans ce deuxième semestre “covidien”?

Graduellement, nous travaillons et contrôlons mieux l’ensemble de nos processus de production. Du pesage des sacs de café brut à l'arrivée des transporteurs, aux contrôles d’usage et stockage, puis à la torréfaction et au conditionnement, nous tâchons de toujours gagner en qualité de produit et de travail.