Carnet de voyage de l’or brun Esperanza

La maison des Cafés Esperanza puise leur caractère au cœur des plantations de caféiers arabica d’Amérique latine. Cueillies sous les tropiques, les fèves sélectionnées avec soin sont riches de saveurs authentiques et d’histoires en lien avec leurs terroirs. Tour d’horizon de ces cafés de légende.

 

La Bolivie – la rareté du Criollo

À Yungas, 152 familles de cultivateurs récoltent le Criollo, un café bio de Bolivie. Il y a 200 ans, cette fève raffinée était très exploitée dans la région mais sa fragilité a mené à sa raréfaction dans les terres boliviennes. Aujourd’hui, les plus gourmets – producteurs de café fin et chocolatiers – l’apprécient pour son arôme doux, ses notes fruitées et son parfum délicat.

 

La Colombie – les rois de la biodiversité

À la troisième place des producteurs mondiaux, la Colombie est un terreau exceptionnel pour l’or brun, qui se caractérise par une saveur rappelant le sucre de canne ainsi que des notes florales. Emblématiques, les 500'000 exploitations à taille humaine du pays sont réputées pour leur biodiversité : les cafés Bourbon, Catuai, Caturra, Typica et Castillo sont cultivés dans les «regiones cafeteras».

 

Le Costa Rica – la vertu de l’équilibre

L’équilibre et la pureté des arômes ! Voilà les maîtres mots des cultivateurs costaricains, qui produisent un café doux et subtilement acide. Avant de faire du café une des premières ressources du pays, les graines décoraient avec charme les patios au 18ème siècle. Une loi oblige alors les habitants à planter ces grains d’or, aujourd’hui ramassées pendant la courte saison hivernale.

 

Le Guatemala – le climat idéal de l’arabica

Les montagnes de la Sierra et ses sols fertiles sont propices à la caféiculture. Grâce à ses microclimats spécifiques et à des précipitations idéales, le Guatemala produit un café riche, au corps clair relevé par des notes florales et fruitées. Fait rare : l’équilibre subtil offert par la température, le taux d’humidité et l’altitude du pays permet aux cultivateurs de planter les huit types de fèves arabica sur le territoire.

 

Le Pérou – l’accent sur le bio

Le café anime le quotidien de la population des régions boisées. Sensibles à l’originalité et la qualité de leur production, les cultivateurs péruviens se sont tournés vers une culture 100% biologique du café. Doux, délicatement acide et fruité, le grain péruvien a assurément gagné ses lettres de noblesse.

 

Le Mexique – les faiseurs de «grain éléphant»

Le Sud des terres mexicaines recèle des trésors : vers les régions côtières, de Soconusco au Chiapas, un café typé, au corps léger et onctueux, a pris racine. Coup de cœur pour le précieux Maragogype, fruit né d’une mutation naturelle qui atteint trois fois la largeur normale des autres graines de café. Les cultivateurs le surnomment «grain éléphant».